• Suivre Linkedin
  • Suivre Twitter
  • Suivre sur Youtube
  • Suivre les Flux RSS
Actualités

Pose de la première pierre de la chaufferie biomasse

60% d’énergies renouvelables sur le réseau de chaleur de Saint-Pierre-des-Corps et 3700 équivalents logements raccordés d’ici 2019

Vendredi 23 septembre 2016 – 11h

 

Vendredi 23 septembre 2016, Marie-France Beaufils, Sénatrice Maire de Saint-Pierre-des- Corps et Pierre Hourcade, Président de CORPO’Énergies procéderont à la pose de la première pierre de la chaufferie située rue de la Rabaterie à Saint Pierre des Corps

Déjà engagée depuis longtemps dans la démarche de la transition énergétique, la Ville de Saint-Pierre-des-Corps a décidé de relever le défi d’une énergie renouvelable et partagée. Cette volonté s’accompagne d’un nouveau choix énergétique pour le chauffage urbain : le bois. Dès l’automne 2016, le réseau de chaleur sera alimenté par la biomasse et bénéficiera ainsi d’une installation moderne, performante et qui valorise l’économie locale.

 

Cette nouvelle installation permettra :

  • De diversifier le bouquet énergétique utilisé pour la production de chaleur sur le réseau de Saint-Pierre-des- Corps,
  • D’introduire une part d’énergies renouvelables dans la production de chaleur en substitution de chaleur produite à partir d’énergies fossiles,
  • De réduire de façon significative les émissions de CO2

 

Par ailleurs, la rénovation et l’extension du réseau de distribution de chaleur permettra en parallèle d’atteindre l’objectif de 3700 équivalents logements raccordés d’ici 2019.

 


UN RESEAU DE CHALEUR RENOUVELE

Dans le cadre de la transition énergétique, la Ville de Saint-Pierre-des-Corps a engagé la transformation du réseau de chaleur de la Rabaterie pour garantir durablement aux usagers une énergie accessible, au coût maîtrisé, respectueuse de l’environnement. Depuis septembre 2014, CORPO’Énergies, filiale d’Engie Réseaux exploite, dans le cadre d’une délégation de service public, le réseau de chaleur du quartier de la Rabaterie.

Produire de la chaleur ou de l’énergie en respectant l’environnement
D’un investissement de près de 10 M€ pour CORPO’Énergies, la nouvelle chaufferie est construite sur le site existant de la Rabaterie, dans le cadre d’une intégration architecturale qui a fait l’objet d’une grande attention : une toiture végétalisée, sans cheminée supplémentaire, une double isolation comprenant des atténuateurs acoustiques. L’objectif à terme est d’obtenir la certification ISO 14001.

Cette nouvelle installation dispose de deux chaudières biomasse de 2 MW et 2,5 MW. Elle permet ainsi de substituer 20 000 MWh d’énergie fossile par une énergie renouvelable et de diminuer de 9 000 tonnes les émissions de CO2, soit une baisse de 70% des gaz à effet de serre. De plus, un économiseur récupère les calories dans les fumées de combustion des chaudières afin d’améliorer le rendement de l’installation et de réduire la consommation de combustibles.

La chaleur produite grâce à un bouquet énergétique varié sera composée à terme de 66% de biomasse bois, 33% de gaz et 1% d’énergie solaire. Le projet inclut en effet l’installation de panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire.

Les travaux de démantèlement des installations existantes et de construction de la nouvelle chaufferie se termineront avant l’été 2017.

 

UN RESEAU PERFORMANT ET DURABLE

La transformation du réseau de chaleur de la Rabaterie s’inscrit dans une démarche affirmée de la Ville de proposer un chauffage urbain, à la fois accessible et performant, respectueux de l’environnement et du cadre de vie. Elle vise également à accroître sa performance énergétique et sa capacité à produire une énergie propre et répond de ce fait aux objectifs environnementaux, économiques et sociaux de la transition énergétique engagée depuis plusieurs mois.

Au cœur du projet : la performance énergétique
Etape clé du projet de rénovation, le passage en basse pression et basse température de la chaufferie, du réseau et des sous-stations, vise à améliorer le rendement et l’efficacité énergétique. En réduisant l’écart de température entre l’eau transportée dans le réseau et le milieu extérieur, on diminue dans le même temps les pertes de chaleur pour offrir un confort maximal. En parallèle, des travaux de sécurisation du réseau et de modernisation des sous-stations comme le déploiement de systèmes communicant sont réalisés, assurant aussi la transition numérique du réseau.

 

CHIFFRES CLES

  • 2 chaudières bois de 2 MW et 2,5 MW
  • 1 fournisseur local
  • Un bois local de qualité : 100 % de plaquettes forestières
  • 9 000 tonnes de CO2 en - /an
  • +4 Km de réseau
  • 3700 logements raccordés d’ici 2019
  • + de 50 % d’énergie renouvelable en 2017
  • Le taux de TVA réduit de 5,5%
  • Un prix de l’abonnement ajusté sur la puissance nécessaire.